« Beyond the Visible » : réécrire l’histoire de l’abstraction au féminin

Entre Kandinsky et Mondrian, difficile pour Hilma af Klint de se frayer un chemin en tant que pionnière de l’abstraction. Le documentaire “Beyond the Visible” lui rend enfin l’hommage qu’elle mérite.

« L’histoire de l’art doit être réécrite ». C’est ce que l’on retient du documentaire « Beyond the Visible » produit par Halina Dyrschka, qui retrace le parcours fascinant de Hilma af Klint, pionnière de l’art abstrait. Vous n’aviez peut-être jamais entendu son nom auparavant, et étiez sans doute convaincu que Kandinsky était le premier artiste abstrait… Rien d’étonnant, puisqu’Hilma af Klint et son œuvre ne sont sorties de l’ombre que très récemment, son inclusion au sein de l’histoire de l’abstraction ayant constitué un projet laborieux.

« Beyond the Visible » rend à Hilma af Klint son statut de pionnière de l’abstraction, tout en éclaircissant la façon dont celle-ci, et beaucoup d’autres artistes féminines, furent omises de l’histoire de l’art. 

Hilma af Klint – Public domain

1. Une femme en avance sur son temps

Née en 1862 en Suède, Hilma af Klint débute avec une éducation artistique typiquement académique à l’Académie des Beaux-Arts de Stockholm. À une époque où les artistes européens exploraient encore timidement l’impressionnisme ou le fauvisme, af Klint décide de peindre indépendamment des codes de son temps. Elle crée sa première œuvre abstraite en 1906, soit quatre ans avant Kandinsky.

Très tôt, Hilma af Klint s’intéresse à la science, aux découvertes sur notre monde et notre place au sein de celui-ci. Ces thèmes la mènent très vite vers l’abstraction.

Un passage du documentaire est particulièrement marquant : des œuvres défilent, certaines sont abstraites comme celles de Mondrian ou Josef Albers, d’autres datent de quelques années plus tard comme les portraits pop d’Andy Warhol. Chacune de ces œuvres phares de l’histoire de l’art moderne sont mises côte à côte avec des œuvres de Hilma af Klint, et le résultat est frappant. Si celle-ci n’avait pas été pratiquement anonyme jusqu’à quelques années auparavant, il aurait été facile de dire que tous ces artistes se sont inspirés de son oeuvre.

Alors, comment intégrer à l’histoire de l’art une artiste qui bouscule autant l’ordre établi ?

2. Un projet plus grand que ce que l’on appelle  « art »

Une question cruciale s’est d’abord posée : comment une femme, bénéficiant tout juste d’une éducation artistique académique, avait pu avoir l’idée en 1906 de peindre de cette manière ? C’est en investiguant cette question que l’univers de Hilma af Klint s’est révélé être encore plus fascinant. En effet, la vie d’Hilma fut rythmée par deux passions : l’art bien sûr, mais aussi la spiritualité.

Le contenu de ses carnets, auxquels le documentaire donne accès, permet de découvrir une femme dédiée à son projet spirituel, à travers lequel elle trouve non seulement l’inspiration, mais aussi le courage de peindre comme personne auparavant. Comme de nombreux artistes de cette époque, af Klint commence à s’intéresser à l’ésotérisme et à l’occultisme, qui mêlent spiritualité et science pour explorer ce qui n’est pas visible à l’œil nu. Ainsi, elle apprend à regarder et écouter le monde qui l’entoure avec une attention particulière et entre en communication avec les esprits. C’est à partir de ce travail qu’elle ressent le désir de peindre. 

Après quelques années de pratique, elle décide de s’entourer de quatre autres femmes : Cornelia Cederberg, Sigrid Hedman, Mathilda Nilsson et Anna Cassel. Elles se nomment alors « Les Cinq » (De Fem). Ensemble, elles reçoivent des messages, d’où viendront toutes ces formes abstraites et symboliques mystérieuses. 

Lorsque le documentaire fait défiler les œuvres d’Hilma pendant ses années spirituelles, le résultat est tout simplement hypnotisant : des courbes, des couleurs, et des mots aux significations inconnues s’enchaînent. Il est alors clair que peindre ne constituait pas un simple passe-temps, Hilma avait besoin de peindre et de partager ces messages avec le monde, dans le cadre d’un projet plus grand. 

“Group IV, The Ten Largest, No. 3, Youth,” 1907.
Photograph by Albin Dahlström; courtesy of the Moderna Museet, Stockholm

3. Réécrire l’histoire de l’art

Alors, une autre question, plus controversée, se pose : comment se fait-il qu’Hilma af Klint ne soit pas présentée comme l’un des grands noms de l’abstraction ? Il est vrai que ses œuvres ont été découvertes tardivement, puisque l’artiste a demandé à ce que ses messages soient partagés avec le monde seulement vingt ans après sa mort. Cependant, même plusieurs années après la découverte de son travail, elle reste encore peu mentionnée au sein de l’histoire de l’art. Le documentaire explique que ce phénomène n’est pas anodin : l’arrivée tardive d’Hilma af Klint aurait constitué un trop gros choc dans l’histoire de l’abstraction telle que le public la connaît. Le MoMa, par exemple, à l’origine de l’écriture de l’histoire de l’abstraction dans les années 40 et 50, aurait vu les œuvres de af Klint et déclaré qu’elles n’étaient pas abstraites.

De plus, étant non seulement une femme, mais aussi une femme guidée par la spiritualité – comme de nombreux grands artistes – celle-ci n’a, à l’époque, pas été prise au sérieux. 

Une lueur d’espoir subsiste quand même, puisque l’exposition « Paintings for the Future » que lui a dédié en 2019 le Guggenheim Museum a été victime d’un incroyable succès… Malheureusement bien trop tardif. Beyond the Visible invite donc le public à une réflexion qui s’impose comme nécessaire quant à la place des femmes au sein de l’histoire de l’art et l’attention qui leur est accordée. 

À regarder sans attendre !

Le documentaire est disponible sur Amazon Prime.

Alice Oster

2 commentaires

  1. Mathilde

    Bonjour,
    J’aimerais beaucoup regarder ce film, mais n’est malheureusement pas disponible sur Amazon Prime France.
    Savez-vous où je pourrais le trouver ?
    Merci beaucoup.

    J'aime

Répondre à Mathilde Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s