L’illustratrice Claire Prouvost

J’adore représenter des femmes, mes humeurs et mon état d’esprit. Et je pense que beaucoup d’autres femmes s’identifient également aux messages que mes illustrations font passer.

Claire Prouvost.

Claire Prouvost est une graphiste et illustratrice basée à Dublin. J’ai découvert son travail sur Instagram, et ai immédiatement été séduite par son style. Au coeur de ses créations, la femme, ou devrais-je dire, les femmes : brunes, blondes, grandes, petites, à lunettes, en maillot… Elles semblent chacune avoir une histoire à raconter, un message à faire passer. Claire Prouvost les imagine multiples, à l’aide d’une palette de couleurs restreinte, composée précisément de bleu Outremer, de rouge Vermillon et de jaune primaire qu’elle déploie avec talent tout au long de son travail. Ses inspirations ? Les photos de mode des années 70, les magazines, et Instagram, entre autres. Nul hasard donc, que des marques prestigieuses comme Gucci par exemple, comptent aujourd’hui parmi ses clients… Rencontre. 

Femmes d’Art : Pour ceux qui ne vous connaissent pas, qui êtes-vous ?

Claire Prouvost : Je suis Claire Prouvost, une illustratrice et graphiste vivant à Dublin, en Irlande.

FDA : Quel est votre parcours ?

Claire Prouvost : J’ai fait des études d’art appliqué, puis de design produit, avant de finalement trouver ma voie dans le graphisme. Après un Master à l’université de Toulouse, j’ai fait un stage en Irlande et j’ai décidé d’y rester ! On m’a offert un emploi, que j’exerce toujours, mais désormais à temps partiel car je consacre de plus en plus de mon temps à ma carrière d’illustratrice freelance.

« Summer Fashion » Courtesy of the artist.

FDA : Travail ou vocation ? 

Claire Prouvost : Je suis graphiste de formation, mais ma passion pour l’illustration a vite pris le dessus, et j’essaye aujourd’hui le plus possible de mélanger toutes mes connaissances, on a jamais trop de cordes à son arc!

FDA : Comment définiriez-vous votre travail ? 

Claire Prouvost :  Je touche à tout ! À la fois artiste, illustratrice, peintre, graphiste et street-artiste. J’aime dessiner des personnages féminins charismatiques et forts dans un style coloré, à la fois pop et minimaliste.

« Diversity » Courtesy of the artist.
Courtesy of the artist.
Courtesy of the artist.

FDA : Quelles sont vos inspirations ?

Claire Prouvost : Je puise mon inspiration dans les photos de mode des années 70. Je trouve qu’elles sont très imprégnées de légèreté et de couleurs vives. Les femmes au cœur de mes dessins rappellent aussi celles de Picasso ou de Gauguin…

FDA : Quel est votre processus de création ? 

Claire Prouvost : Je collecte des images partout ! En ligne, dans les magazines, sur les réseaux sociaux… J’ai besoin de références photos pour tout et rien, et j’adore aussi dessiner tout ce que je trouve. Ensuite je me laisse emporter par la composition d’une image, souvent à partir d’une photo sur laquelle la posture ou l’expression m’a plu ! Ensuite, je passe soit à la gouache, soit sur iPad pour produire l’illustration finale, en utilisant une palette colorée très restreinte.

© Lisa Chonier
© Lisa Chonier

FDA : Quelle est celle de vos oeuvre que vous préférez ? Pourquoi ?

Claire Prouvost : Ma série d’illustrations pour The Wrap Life que j’adore ! Les personnalités qui se dégagent de chaque image sont fortes.

FDA : Avez-vous le sentiment que le fait d’être une femme à un impact sur votre travail ?

Claire Prouvost : Oui, j’adore représenter des femmes, mes humeurs et mon état d’esprit. Et je pense que beaucoup d’autres femmes s’identifient également aux messages que mes illustrations font passer.

Courtesy of the artist.
Courtesy of the artist.
Courtesy of the artist.

FDA : Une artiste à recommander ? Pourquoi ?

Claire Prouvost : Il y a tellement d’artistes talentueuses sur instagram de nos jours ! Mais à choisir, je citerai une artiste cubiste russe qui influence beaucoup mon travail, Olga Rozanova. On ne parle pas assez des femmes dans l’histoire de l’art, et pourtant leur travail est fantastique !

FDA : Une exposition à recommander ? Pourquoi ?

Claire Prouvost : Je suis allée voir l’expo 1932 Picasso au Tate Modern l’année dernière à Londres, et j’en suis ressortie bouleversée. C’était une belle immersion dans la vie de cet homme, à travers le glamour mais aussi les aspects les plus noirs de sa vie.

Pour retrouver Claire Prouvost, cliquez ici, et .

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s