Débuter une collection d’art : cinq idées reçues (décryptées)

« Dans l’art contemporain, il y a tout et surtout n’importe quoi ! », pour débuter une collection, « il faut être fortuné.e » ou encore, « il faut avoir étudié l’histoire de l’art »… Autant d’idées reçues qui peuvent freiner quiconque envisage de débuter une collection sans pour autant être un aficionado du monde de l’art contemporain. Décryptage des 5 idées reçues les plus répandues, avec Marianne Dollo, art advisor et œil aiguisé derrière Yellow Over Purple Art Advisory.

N°1 : « Il faut être fortuné.e pour commencer une collection ». Vrai ou faux ?

Faux !

Il est vrai que les records de ventes aux enchères relayées avec grand bruit par les médias peuvent laisser à penser que l’achat d’œuvres d’art est réservé à une élite de connaisseurs ou de personnes fortunées. Mais il s’agit là d’une infime partie du marché de l’art qui s’est peu à peu ouvert à un plus grand nombre et semble aujourd’hui réussir à se libérer des préjugés. Pour trouver des œuvres « abordables », vous pouvez tout à fait acheter de jeunes artistes – il existe par exemple des galeries spécialisées dans les artistes émergents -, commencer par la photo qui est un médium plus facile ou encore acquérir des multiples à petit tirage.

N°2 : « Il faut connaître le marché de l’art et l’histoire de l’art sur le bout des doigts… ». Vrai, ou faux ? 

Plutôt faux !

L’art donne du piquant à nos vies, par la beauté qu’il expose, par l’émotion qu’il suscite, par le plaisir qu’il procure. On doit acheter avec son cœur et ses yeux, selon ses goûts et sa personnalité ! Certes, il existe quand même des repères historiques, ou des techniques, qui, si vous les connaissez, vous permettront d’acquérir une œuvre de qualité. Par ailleurs, les galeries ont toutes une façon très personnelle de représenter et défendre leurs artistes, je dis souvent à mes collectionneurs que la personnalité du galeriste est déterminante pour l’évolution de la cote d’un artiste. Il faut bien choisir.

N°3 : « Une œuvre d’art, ça ne se négocie pas ». Vrai, ou faux ? 

Faux !

En général les galeries peuvent accorder une réduction de 5% à 10%, ne serait-ce pour vous fidéliser. Cependant, dans certains cas, pour des artistes très en vue et dont la production d’œuvres est très réduite, ou pour des pièces exceptionnelles, ou encore lorsque la demande des collectionneurs est supérieure à l’offre, vous ne pourrez rien obtenir. C’est même la galerie qui choisira à qui elle veut vendre, en d’autres termes, c’est elle qui déterminera quelle collection l’œuvre d’art doit intégrer.

N°4 : « Acheter de l’art sur Internet est risqué ». Vrai ou Faux ?

Faux !

Bien sûr, rien ne vaut le rapport physique avec l’œuvre, unique façon selon moi de ressentir la petite décharge d’adrénaline ou de plaisir qui se produit immanquablement lors de la confrontation. Toutefois, il n’existe pas qu’une seule manière de découvrir et d’acheter de l’art, certains sites spécialisés sont très sérieux et proposent de très bons artistes. Les galeries et les foires, ont elles aussi, ne serait-ce à marche forcée en raison du confinement, accéléré le développement de leurs outils digitaux, avec notamment les « Viewing Room » en leur apportant du contenu et en sécurisant les transactions éventuelles.

N°5 : « L’art contemporain, c’est tout et n’importe quoi ». Vrai ou Faux ?

Pas tout à fait…

Effectivement, au sens littéral, tout type d’objet, créé, trouvé, matériel ou immatériel, visible ou non, peut composer une œuvre d’art contemporain. Un objet ordinaire, une idée, une réalité immatérielle peuvent autant faire office d’œuvre d’art qu’un tableau. Il n’y a donc pas de contenu qui soit exclu du champ de l’art contemporain ! En revanche, cela ne signifie pas pour autant que tout soit effectivement de l’art. Pour cela, il faut le relier à l’appréciation d’un milieu établi et reconnu à plusieurs composantes dont font partie les artistes eux-mêmes, les critiques, les journalistes, les galeristes, les institutions et les musées. C’est ce « Monde de l’art » qui déterminera à tort ou à raison le sort de ces œuvres au-delà de leur aspect esthétique…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s